Bound By The Magic

Imaginez un monde. Où les limites n'existent plus, repoussées par la magie. Imaginez quatre Clans. Le Clan du feu, le Clan de l'air, le Clan de l'eau et le Clan de la terre. Imaginez. Puis Écrivez.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bonjour à tous ! L'event a enfin été précisé et défini, rendez-vous donc ICI , si vous ne voulez pas perdre pied. Mettez vous au courant régulièrement, des rôles seront distribués petit à petit que l'event avance!
Partagez | 
 

 Petite bulle de bonheur? [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Derlya
Modo complètement géniale


Messages: 86
Date d'inscription: 04/07/2010

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Description rapide:
Relations :

MessageSujet: Petite bulle de bonheur? [PV]   Mer 7 Juil - 19:31

Les bras croisés derrière la tête, la jeune femme se laissait presque aller à une douce somnolence. Une douce brise permettant de rafraichir l'air ambiant, un soleil splendide au coeur d'un ciel bleu tout juste parsemé de quelques nuages floconneux. Et cela sans compter le superbe lac qui étincelé tel un saphir des plus pur... Que demander de plus? Derlya laissa un soupir de pur contentement s'échapper d'entre ses lèvres. Son esprit n'avait pas besoin de forcer d'une quelconque manière le sourire qu'elle arborait aujourd'hui, le bien-être qu'elle ressentait n'avait rien de l'artifice cotonneux que son cerveau déployait pour maintenir son tempérament constant... Son regard se perdit dans l'immensité azur, son esprit vagabondant à mille lieux de là.

Malgré son sourire et son optimisme, forcené d'après certains, elle ne pouvait s'empêcher d'éprouver un petit pincement au coeur lorsqu'elle s'éloignait du palais. Son besoin de voyager, tant pour ses fonctions diplomatiques que par rapport à ses fréquentes aides à la guilde de l'amertume, était tout juste supérieur à sa volonté de protéger la Dirigeante. Entre courir le vaste monde et rester à ses cotés, son coeur était le théâtre de violents affrontements. La plupart du temps son coté protecteur remportait la partie et elle veillait sur Iléa comme une grande soeur pouvait le faire. Mais des fois... Sa nature même réclamait ces moments de pur bonheur, la découverte de nouvelles contrées, de nouveaux visages avec comme seul compagnon de voyage le vent qui lui portait les rumeurs des environs...

Pourtant certaines responsabilités n'allaient pas tarder à mettre fin à sa petite pause. Le Lac n'était qu'une simple étape qu'elle s'était gracieusement octroyée... Il faudrait bien qu'elle se relève un jour pour rallier Maylim où elle avait un message à transmettre au Maire. Rien de folichon, rien d'inédit, rien de secret, de simples directives officielles comme il en arrivait régulièrement... Mais cela restait une mission de confiance et l'occasion rêvée de découvrir ce petit bout de région puisqu'elle n'avait encore jamais eut l'occasion de voir ce lac... Et cela faisait déjà deux longues heures qu'elle profitait des lieux. Il fallait vraiment qu'elle y aille.


-Encore un peu...

Elle eut un sourire amusé face à sa propre fainéantise avant de se déplacer légèrement, profitant d'une nouvelle zone d'herbe encore moelleuse...

________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nelberaid.forumpro.fr/
Ana



Messages: 13
Date d'inscription: 26/05/2010
Age: 17
Localisation: Devinez, puisque vous êtes si intelligents !

Feuille de personnage
Âge: 11 ans
Description rapide:
Relations :

MessageSujet: Re: Petite bulle de bonheur? [PV]   Mer 7 Juil - 20:29

( Désolée d'avoir mis si longtemps à répondre, je peignais ma mezzanine puisqu'on repeint ma chambre...)

Ana marchait lentement entre les arbres feuillus qui cernaient le Lac Perdu. Elle savait parfaitement qu'elle n'avait pas le droit d'être ici, mais cette interdiction lui était complètement égale. Elle pouvait concevoir que les quatre Clans se haïssent, mais interdire à leurs membres de se rendre dans certains endroits à cause de cette mésentente lui paraissait complètement absurde. Malgré ces dix ans d'existence, elle était déjà bien plus mature que la plupart des adolescents qui hantent les bars de Nerwaha.
Elle ferma doucement les yeux et s'immergea dans les sensations. Le bruit léger du vent à sont toucher, et sa peau qui frémissait au contact de la brise.
Le parfum si enivrant qui exhalait des mousses vertes au pied des arbres rongés par le lierre. Il avait plu quelques heures plus tôt; pourtant, hormis cette senteur printanière, rien ne le laissait entendre.
Le soleil avait chassé les nuages noirs vers le Nord et seuls quelques bouts cotonneux planaient encore dans le ciel cobalt, vestiges de ceux, plus sombres, qui régnaient auparavant dans l'étendue céleste.
Il faisait bon, chaud, même.

Dissimulée sous une cape ocre, Ana avait opté pour la discrétion, se fondant dans le bois, en profond accord avec la Nature. Comme elle l'avait toujours été. Comme elle le serait toujours...
C'était sa seule compagne, et elle lui suffisait amplement. Elle aurait pu vivre en ermite, se séparant du monde; mais un ermite a déjà de l'expérience tandis qu'elle, onze printemps, avait besoin de découvrir le monde. Et cette soif de connaître l'univers remportait aisément le combat acharné qu'elle menait contre l'envie de s'installer au fond d'un endroit perdu.
Et puis, il y avait Alex... Les paupières toujours closes, elle se laissa choir à terre, la tête dans les bras, rêveuse. Dès qu'elle pensait à Lui, son cœur battait plus fort, son souffle s'accélérait, et les fantasmes se multipliaient dans son esprit abandonné à l'Amour.

Soudain, un craquement sourd la fit sursauter. Elle ouvrit les yeux et ses deux prunelles noisettes se teintèrent d'inquiétude. Un humain. Ce qu'elle craignait le plus au monde. Se penchant vers le sol, elle appuya son oreille contre la terre noire.

Une femme. Grande et légère, quelques armes, peut-être, cachées sous ses vêtements.

Se relevant d'un bond, elle se plaqua contre le tronc. Elle n'avait aucun idée de la personnalité que révélerait l'individu qui se rapprochait d'elle.
En revanche, elle savait parfaitement une chose.
Elle n'était pas de taille à lutter contre quelqu'un...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derlya
Modo complètement géniale


Messages: 86
Date d'inscription: 04/07/2010

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Description rapide:
Relations :

MessageSujet: Re: Petite bulle de bonheur? [PV]   Mer 7 Juil - 21:44

]Toute bonne chose avait une fin. Malheureusement... Et Derlya en avait parfaitement conscience lorsqu'elle rouvrit enfin les yeux. Le soleil avait légèrement changé de place, continuant sa course dans le ciel alors qu'elle s'était octroyée une pause. Il était temps pour elle de revenir dans le court du temps, de reprendre son rôle de diplomate. Langoureusement, comme un chat se décidant enfin à bouger, la jeune femme s'étira de tout son long, envoyant loin ses bras au-dessus de sa tête. Elle sentit chaque parcelle de son corps, chaque muscle, se délier avec délice, reprenant leur place. Eut-elle était le félin susnommé qu'elle aurait ronronné de plaisir. La jeune femme fut enfin debout, pleinement reposée de la route qu'elle avait faite depuis la capitale. Ne lui restait qu'une courte distance, rien qui ne l'empêcherait d'arriver fraiche comme une rose auprès du maire du clan de l'eau...

Alors qu'elle remettait ses voiles en place, la brise vint jouer avec. Derlya arqua un sourcil... Maniant l'air elle avait toujours été sensible à ses variations, en particulier aux odeurs. Si elle n'était pas capable d'avoir une vue ou une ouïe exceptionnelles, c'était une autre histoire avec son odorat, comme si à travers ce sens, le vent cherchait à communiquer avec elle. Et ce qui l’intriguait à cet instant était une nouvelle fragrance, certes discrète, mais inédite à ces lieux depuis qu'elle s'y était arrêtée. C'était une odeur un peu musquée, de sous-bois il lui semblait, mais légère encore... Il ne lui en fallait pas plus pour comprendre qu'elle n'était plus seule. De là à découvrir les intentions de l'inconnu à travers une simple fragrance, elle n'en était pas encore à ce stade...

Son optimisme patenté classa immédiatement le propriétaire de l'odeur dans la catégorie « curieux », voir « amitié en devenir ». Après tout elle était une voyageuse, son but n'était-il pas de rencontrer un maximum de personnes? Rajustant sa tenue elle vérifia juste la présence des aiguilles camouflées en bracelet autour de ses poignets ainsi que sa dague qui pendait sagement à sa ceinture, sous ses voiles. Elle était peut-être optimiste mais l'expérience lui avait prouvé qu'il arrivait parfois que certaines rencontres n'étaient pas si « bénéfiques » qu'initialement espérées... Son éternelle joie ne l'empêchait pas d'être prudente.

Une fois satisfaite de sa tenue, elle se laissa guider par la brise. Derlya ne pouvait pas localiser exactement Ana mais elle pouvait au moins rallier la zone où elle se trouvait. N'ayant rien à cacher, elle ne prit pas la peine de se faire discrète d'une quelconque manière, la végétation ambiante laissant entendre son passage à quiconque se montrerait un temps soit peu attentif à son environnement. La jeune femme finit par s'arrêter au niveau d'un groupement d'arbres, incapable de pouvoir aller plus loin. L'inconnu ne devait plus être très loin... Et faisait peut-être preuve de plus de prudence qu'elle envers les gens qu'elle ne connaissait pas.


-Bonjour...?

Derlya affichait son plus beau sourire, agrémenté d'une attitude détendue. Si l'inconnu craignait qu'elle ne soit agressive, il verrait bien que ce n'était pas le cas. Et si c'était lui qui cherchait en fait à l'attaquer, il comprendrait qu'il venait de perdre l'effet de surprise... Mais elle n'en doutait pas, cette rencontre serait pacifique.

________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nelberaid.forumpro.fr/
Ana



Messages: 13
Date d'inscription: 26/05/2010
Age: 17
Localisation: Devinez, puisque vous êtes si intelligents !

Feuille de personnage
Âge: 11 ans
Description rapide:
Relations :

MessageSujet: Re: Petite bulle de bonheur? [PV]   Jeu 8 Juil - 10:18

Ana hésita. Le sol qui vibrait attestait que les pas légers se rapprochaient inéluctablement.
Deux options s'offraient alors à elle : se cacher, ou révéler sa présence.
Elle choisit la première et se jucha d'un bond sur une branche du chêne contre lequel elle était appuyée. L'écorce rugueuse râpait ses mollets, mais elle accueillait cette douleur avec plaisir.
"Tout ce qui est nature ne peut pas faire de mal."
Une maxime que lui répétait sans cesse sa grand-mère, et qu'elle avait intégré au plus profond d'elle même.

Au dessus d'elle, les frondaisons de la forêt s'étendaient, membres crochus et verdoyants parsemés de taches de lumière. Des oiseaux pépiaient à l'abri des branches, chanteurs anonymes et virtuoses qui lançaient leurs trilles dans le ciel éclatant. En cette matinée de printemps, qui aurait bien pu troubler la paix dans laquelle régnait le bois? Elle sentit l'optimiste gagner sa conscience. Les humains peuvent également faire preuve de finesse et de bonté, n'est-ce pas ? Or, son instinct, qui l'avait toujours guidé à travers ses choix, lui soufflait que l'étrangère ne lui ferait pas de mal.

Elle apparut soudain à ses yeux qui scrutaient l'orée de la forêt. Vêtue de voiles amples, grande mais fine, il émanait de cette belle jeune femme une confiance absolue. Mieux que cela. Une sorte d'harmonie vis à vis d'elle-même et des autres.
Et ce fut cela, plus qu'autre chose, qui lui incita à enfin descendre de sa cachette.

" Bonjour ?" murmura d'une voix douce l'inconnue.
Elle arborait un sourire apaisant qui balaya le reste de la peur d'Ana.

Anaïs se laissa glisser le long du tronc et s'inclina devant la jeune femme.

" Bonjour", lui répondit-elle, parfait écho de sa question. Elle lui renvoya son sourire, et s'assit sur le sol, ses yeux toujours rivés aux siens.
Océan noisette brillant de naïveté et de malice.
Attendant avec impatience ce que lui dirait son interlocutrice...

( Mouais, je ne savait pas trop ce qui allait de passer... )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derlya
Modo complètement géniale


Messages: 86
Date d'inscription: 04/07/2010

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Description rapide:
Relations :

MessageSujet: Re: Petite bulle de bonheur? [PV]   Jeu 8 Juil - 23:12

]Finalement il s'agissait d'une jeune inconnue. La jeune femme comprit pourquoi la fragrance était aussi peu marquée, la personne qui venait de descendre de l'arbre était encore jeune, peut-être ne s'était-elle pas encore entièrement assumée... La façon dont elle la salua l'amusa. Bien qu'ayant obenu un certain statut depuis qu'elle travaillait pour le palais, elle n'était que très rarement traitée comme une noble. Et ne le souhaitait pas d'ailleurs, les nobles semblaient avoir une vie particulièrement compliquée et ennuyante, les occasions de perdre du temps en bordure d'un lac ne devaient pas être bien nombreuses pour eux.

-Tu n'as pas besoin de me saluer comme ça tu sais...

La voyageuse avait toujours été directe, que cela plaise ou non d'ailleurs. Cela lui avait valu quelques ennuis et elle avait apprit à atténuer ses propos. Enfin... Elle avait apprit à vouvoyer qui de droit et à plus habillement camoufler les possibles pics plus ou moins amicales qu'elle pouvait parfois lancer. Ana était une enfant, le tutoiement étai de rigueur, ce qui l'arrangeait tout aussi bien...

-Je m'appelle Derlya, et toi?

Comme l'enfant s'était assise au sol, la jeune femme s’accroupit avec grâce. Elle finit par s'assoir sur ses talons comme certains anciens dans les villages excentrés du clan du feu. La position paraissait inconfortable mais était en fait fort pratique, permettant de se reposer en tous lieux moyennant un certain sens de l'équilibre. Curieuse, elle pencha légèrement la tête de coté...

-Qu'est ce que tu faisais cachée là haut? Tu fuyais quelqu'un?

Comme pour répondre à sa question une bourrasque de vent la fit légèrement vaciller, lui portant l'odeur appuyée d'un groupe d'homme. Fermant les yeux elle fronça légèrement les sourcils en essayant de faire le tri entre les informations olfactives qu'elle percevait. Ana n'eut aucun mal à sentir les vibrations produites par le groupe. Trois, peut-être quatre hommes se dirigeaient vers elles. Ils n'étaient pas encore visibles de là où elles se trouvaient mais il ne leur restait que quelques instants avant que ce ne soit le cas. La jeune femme se redressa, son regard allant de l'endroit d'où allaient sortir les hommes jusqu'à la petite fille.

-Tu devrais peut-être remonter dans l'arbre finalement...

A peine avait-elle prononcé ces mots que quatre hommes apparurent devant elles. Visiblement du Clan de l'eau ils ne faisaient certainement pas partie des personnes dites « recommandables ». il suffisait de voir la façon dont ils observaient Derlya et Ana. Si la jeune femme ne se départie pas de son sourire elle sentit une très légère bouffée d'adrénaline s'emparer d'elle. Ces hommes étaient dangereux et elle le sentait. Elle allait peut-être devoir se montrer un peu plus « dure » que d'habitude pour éviter les ennuis...

-Alors mes jolies... C'est la première fois que j'vous vois dans l'coin...

Une vague de plénitude et d'apaisement émana brusquement de Derlya alors qu'elle souriait et saluait poliment le groupe d'homme d'un distingué mouvement de la tête. Si les hommes se détendirent légèrement, l'étincelle de concupiscence dans leur regard ne diminua pas pour autant...

-Nous ne faisions que passer messieurs, de simples voyageuses de la guilde de l'amertume...

________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nelberaid.forumpro.fr/
Ana



Messages: 13
Date d'inscription: 26/05/2010
Age: 17
Localisation: Devinez, puisque vous êtes si intelligents !

Feuille de personnage
Âge: 11 ans
Description rapide:
Relations :

MessageSujet: Re: Petite bulle de bonheur? [PV]   Ven 9 Juil - 10:15

"Tu n'as pas besoin de me saluer comme ça, tu sais..."

Ana se contenta d'un sourire. Elle ne l'avait pas salué pour son statut de noble, qu'elle devinait à travers son maintien altier, mais pour la richesse de son esprit et ce qui émanait d'elle. Cette femme était différente des autres, elle le sentait.
Pour la première fois depuis longtemps, elle avait envie de faire connaissance avec elle. Le mot Respect l'incitait à écouter la jeune femme sans l'interrompre, s'immergeant dans ses mots afin de trouver sa nature profonde.
Soudain, elle comprit. Une voyageuse.

Peu de Nerwahiens avaient pris conscience de l'existence des Voyageurs. Discrets, ces derniers ne se manifestaient que lorsque l'on en avait besoin, et disparaissaient dans la nuit dès que leur tâche était accomplie. Ils étaient pourvus d'un troisième pouvoir différents de ceux que l'on possède habituellement. Certains l'appelaient "pouvoir psychique", car il contrôlait tout ce qui était l'esprit. Il permettait en effet aux Voyageurs de mieux connaître les individus qu'ils soignaient et de les analyser.
Ana devait ce savoir à une jeune voisine habitant près de sa chaumière qui avait tenté de se suicider, ne supportant plus la dureté des hommes. Aussitôt, des humains encapuchonnés étaient apparus et avaient passé la nuit avec elle. Le lendemain, ils étaient venus frapper à leur porte, se présentant et demandant des renseignements supplémentaires sur la jeune femme. Deux ans plus tard, elle était de nouveau là, rayonnante de bien-être. Ils avaient toujours remercié, au plus profond d'eux-même, les Voyageurs de l'avoir sauvé cette nuit là...

-Je m'appelle Derlya, et toi?

La Voyageuse la fi sursauter. Absorbée dans le cours de ses pensées, elle avait complètement oublié la réalité...
Ainsi, elle s'appelait Derlya. "Joli nom pour une jolie dame", songea l'enfant.

Alors qu'elle s'apprêtait à répondre, une brise légère vint jouer avec ses cheveux et lui glissa à l'oreille de nouvelles informations.
Elle laissa parler Derlya et se concentra. Quatre hommes, lui soufflaient les odeurs qui se rapprochaient d'elles. Des membres du Clan de l'eau. Les vibrations lourdes et mesurées lui attestèrent qu'elle avait raison.

- Tu devrais peut-être remonter dans l'arbre, finalement... lui murmura la jeune femme, inquiète. Elle aussi les avait entendus...

Mais ils avaient été plus rapides. Les quatre hommes apparurent soudain à elles. Grands, les traits alourdis par une grivoiserie écœurante renforcée par l'éclat de convoitise qui brillaient dans leurs yeux, leurs intentions étaient claires, parfaitement claires, et elles lui faisaient peur.
Il était cependant trop tard pour s'enfuir, les hommes faisaient le triple de son poids et ne la laisseraient sûrement pas passer.

Ana sentait Derlya sur ses gardes, prête à bondir si nécessaire. Sous ce beau minois se cachait une âme de combattante. Dans tous les sens du terme.

-Alors mes jolies... C'est la première fois que j'vous vois dans l'coin...ricana l'un des quatre hommes.

Ana soupira intérieurement. Ils se croyaient drôles, qui plus est !

- Nous ne faisions que passer messieurs, de simples voyageuses de la guilde de l'amertume...répliqua doucement Derlya.

- Ha ! La Guilde de l'Amertume ! Jamais entendu c'nom là, moi. Elles essayent de s'échapper, hein ? Ha !

Celui qui avait parlé semblait être le chef du groupe. Il cracha vigoureusement par terre, prenant juste le temps de s'essuyer la bouche avec sa manche de toile.
Ana hésitait encore entre ces deux options qui s'étaient déjà présentées à elle à l'arrivée de Derlya.
Fuir, ou combattre ?

Les filles, approchez, on va vous faire voyager, plus loin que vous êtes jamais allées !lança un autre dont le visage était défiguré d'une longue cicatrice qui allait de son œil au coin droit de la bouche. Un concert de gloussements s'ensuivit.
Ana réprima un spasme de dégoût alors qu'un éclat brillant l'aveuglait momentanément.
Un rayon de soleil sur le manche en argent d'un poignard.

- Psst ! murmura la Voyageuse.

Anaïs inclina de nouveau la tête, comme pour lui faire comprendre qu'elle l'écoutait.

- À trois, tu cours te réfugier dans l'arbre...

- Eh! dit un homme, ça va pas, elles sont deux et on est quatre ! Qui se sacrifie ?

- Un...

Les hommes continuaient à se disputer afin de savoir qui aurait qui. Elles avaient peut-être une chance, finalement...

- Deux...

Ils ne faisaient plus vraiment à elle, le moment était idéal...

- TROIS !cria la Voyageuse.

Ana courut et se précipita vers l'arbre le plus proche. En deux mouvements, elle s'était hissée jusqu' à une de ses plus hautes branches.
Plus bas, les quatre hommes peinaient à comprendre ce qu'il s'était passé. Dans un ensemble parfait, ils tournèrent lentement la tête vers Derlya...

- NON ! rugirent-ils en cœur.

Ils fondirent sur elle.
Une dague apparut comme par magie dans sa main. Les quatre hommes firent de même.
Mais ils l'avaient compris, le combat ne pouvait pas marcher... Il la leur fallait vivante...

Une vague d'eau déferla brusquement sur Derlya.
C'en était trop. Prenant son élan, Ana rebondit sur la branche fine d'un bouleau, crocheta ses doigts sur celle d'un chêne, se laissa balancer quelques instants, le temps de recouvrir son équilibre, puis atterrit sur un cerisier en fleurs. La tête en bas, elle fit passer ses jambes au dessus de ses bras, puis, de nouveau à la verticale, glissa jusqu'à terre. Elle était suffisamment loin; or les hommes ne se doutaient pas de l'endroit où elle s'était cachée...
Bien évidemment, la jeune femme possédait elle aussi des pouvoirs, mais Ana ne pouvait pas demeurer là, sans rien faire...
Elle se laissa envahir par le calme et serra très forts les yeux. Le vert. Que du vert sous ses paupières... Elle ne voyait que cela : du vert.
Lorsqu'elle se sentit prête, elle les rouvrit lentement, écarta les jambes pour mieux assurer sa stabilité.

Un des hommes se retourna vers elle. Ébahi. Et très en colère.

- Eh! r'gardez, elle...

... Ne lui laissa pas le temps de finir sa phrase . Une branche jaillit soudain de nulle part et assomma violemment l'homme qui ne bougea plus. Elle n'avait pas envie de se pencher pour connaître son état, s'il était mort ou pas.
Derlya lui adressa un sourire rayonnant. Le vent, qui devait être son élément, avait séché ses vêtements, et elle menait la danse, toujours plus rapide, insaisissable.
Le combat reprit, plus acharné que jamais.

( HUM, je suis désolée, j'ai peut-être un peu trop avancé l'intrigue ? Je n'arrivais pas à m'arrêter... >< " )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Derlya
Modo complètement géniale


Messages: 86
Date d'inscription: 04/07/2010

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Description rapide:
Relations :

MessageSujet: Re: Petite bulle de bonheur? [PV]   Sam 10 Juil - 14:56

Les hommes étaient parfois écœurants à suivre ainsi leurs bas instincts. Certains auraient pu éprouver une vague de dégout, de la peur ou de la colère face aux réactions de ces quatre là. Derlya, elle, n'éprouva qu'une vague lassitude mêlée à une pointe d'inquiétude. De la lassitude car elle savait que l'affrontement serait inévitable si elle voulait leur faire comprendre que les femmes n'étaient pas de simples jouets, de l'inquiétude car elle n'était pas la seule à être directement menacée par eux. Ana était jeune, trop jeune pour devoir supporter la convoitise qui dégoulinait de leurs regards, elle devait avant tout la protéger. Même si elle doutait de pouvoir tenir seule à quatre contre un, il fallait qu'elle fasse en sorte de s'assurer que la jeune fille était en sécurité... Constatant que les hommes avaient baissé leur garde elle sauta sur l'occasion. Le tout serait de les tenir assez longtemps, suffisamment pour qu'Ana puisse s'escamoter. Se penchant légèrement vers elle elle lui souffla son plan. Vive d'esprit la jeune fille comprit immédiatement ce que la voyageuse attendait d'elle. Gardant les yeux rivés sur ses adversaires, la jeune femme compta à voix basse avant de crier le signal de départ.

Derlya ne prit pas la peine de vérifier si Ana était parvenue à escalader son arbre. Un sourire espiègle aux lèvres, elle accueillit ses assaillants en dégainant sa dague, parant les premiers coups avec dextérité. Elle devait faire preuve d'efficacité mais aussi d'attention. Il était hors de question que l'un des hommes se détourne d'elle pour aller s’enquérir de la jeune fille. Sentant que l'un d'eux comptait en profiter pour s'éclipser, une violente rafale de vent le repoussa vers elle. Profitant de son déséquilibre, elle se fendit, faisant naître une longue estafilade sur sa joue. La réponse ne se fit pas tarder et une soudaine vague d'eau vint presque la déséquilibrer. Heureusement qu'ils n'étaient pas au bord du Lac mais un peu plus loin. Sans cela elles auraient été perdues... Une nouvelle rafale de vent vint mettre fin à cette soudaine attaque. Son sourire se modifia imperceptiblement, se faisant un peu plus mielleux, voir inquiétant...


-Si vous le prenez comme ça...

Le vent se mit à tourbillonner légèrement autour d'elle. Ce n'était pas un bouclier imparable mais il déviait suffisamment les attaques pour qu'elle puisse les esquivait et accentuait sa légèreté et sa capacités à se faufiler entre eux. Tournant, virevoltant, elle donnait plus l'impression de danser autour d'eux plutôt que se battre. Pourtant les éclats des armes ainsi que le bruit du métal s'entrechoquant avec le métal étaient suffisamment explicites. Bizarrement, ses voiles ne semblaient pas devenir un handicap alors que les hommes auraient pu s'en emparer pour l'immobiliser, au contraire, ils semblaient toujours trouver un moyen pour les aveugler, masquer ses mouvements ou simplement les empêtrer., limitant leurs mouvements. Brusquement, une nouvelle vague d'eau la heurta de plein fouet, la faisant reculer. Lorsque l’attaque cessa elle révéla une Derlya, toujours souriante, résolument sèche. Elle avait invoqué un tourbillon d'air qui l'en avait protégée, même si elle avait du reculer sous la force de l'impact. De l'autre coté l'un des homme remarqua Ana alors qu'un étrange râle étranglé émanait de son voisin. Ce dernier porta sa main à sa gorge où trois longues aiguilles étaient plantées profondément. Il produit un gargouillis sinistre avant de s'effondrer sur ses genoux et de finir le visage dans la poussière. Avisant le second corps au sol, elle remonta la piste du regard pour découvrir Ana. Elle lui lança un sourire rayonnant, découvrant qu'elle maniait la terre avec habileté.

Ne restait que deux hommes mais ces derniers étaient animés par la rage du désespoir. Deux des leurs étaient au sol et ils avaient été malmenés par deux femmes, dont une enfant de surcroit. Derlya recula de deux pas et leur offrit un sourire on ne peut plus provoquant. Il n'était pas dans sa nature de se battre ou de tuer mais il était évident qu'elle ne pouvait pas permettre à ces deux malandrins de les prendre en chasse d'une quelconque manière. Il y eut une seconde de flottement avant que le combat ne reprenne de plus belle. Plus que jamais la jeune femme devait tournoyer et esquiver les attaques des deux hommes qui n'avaient maintenant plus rien à perdre. Il y aut un cri de victoire de la part de l'un d'eux alors que tous trois se figeaient. Il venait de planter son poignard profondément dans le ventre de la voyageuse. Mais la jeune femme ne s'effondra pas, elle sembla plutôt se dissoudre dans l'air au même instant. Rien ne se produisit pendant quelques secondes puis le second homme se dirigea résolument vers Ana. Alors qu'il n'était plus qu'à quelques pas d'elle son compagnon eut un râle avant de tomber. Derlya se tenait derrière lui, en parfaite santé et sa dague était teintée de rouge...


-Vous devriez vraiment abandonner la partie...

Le dernier homme tourna le dos à Ana, prêt à se jeter sur la voyageuse. C'était le moment rêvé pour elle d'attaquer...

(à toi l'honneur de l'achever ^^)

________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nelberaid.forumpro.fr/
Iléa
Admin ( fantastique )


Messages: 155
Date d'inscription: 16/05/2010
Localisation: Peut-être que la carte te le dira... ( on a tous le droit de rêver!)

Feuille de personnage
Âge: 20
Description rapide:
Relations :

MessageSujet: Re: Petite bulle de bonheur? [PV]   Lun 19 Juil - 12:54

Derlya montrait depuis quelques instants des prouesses de magies incroyables. Magnifique, elle effleurait le sol dans une sorte de tango enflammé et mortel. Bientôt, les hommes tombèrent un à un, achevés par le coup sec de son poignard qui mordait férocement la peau, avide et insatiable.

« Vous devriez vraiment abandonner la partie… »
Sa voix avait fusé, claire et emprunte d’une légère ironie qui fit tressaillir le dernier homme. Il se retourna vers elle, avançant d’un pas raide, le visage crispé d’une folie meurtrière.

« Toi… » grogna-t-il, incapable de parler tant il était rageux.

Il lui tournait le dos. Comme sa compagne, Ana avait parfaitement conscience qu’il lui offrait une chance inespérée.
Elle n’avait pas l’intention d’user d’une arme quelconque – d’ailleurs elle n’en avait pas -, car elle ne possédait pas la maîtrise de Derlya. Une fois de plus, elle décida d’user de son pouvoir.

Une branche à sa droite crût soudainement à une vitesse ahurissante et se déroula jusqu’à l’homme.

« Mais qu’est ce que ? … » dit-il, assommé, se passant la main sur le visage. Malheureusement pour lui, il ne rêvait pas. Un sourire dur releva les coins des lèvres de l’enfant.Une certaine envie pulsait en elle ; une envie qu’elle ne réfrénerait pas. L’homme mourrait. De douleurs atroces.

Le végétal, désormais pourvu de feuilles malgré le printemps naissant, s’enroula autour de lui, membre tordu et inquiétant, couvrant chaque parcelle de son corps, lentement, serrant tout d’abord sa tête, puis figeant ses bras , son ventre ; l’air ne passait plus tant la branche l’opprimait. Son visage devint violacé, se teintant dangereusement de prune.
Elle se détourna, laissant l’arbre finir ce qu’il avait commencé, et s’inclina une nouvelle fois vers Derlya.

« Merci beaucoup de ton aide, et j’ai été heureuse de les repousser à tes côtés. » , dit-elle, cynique, après s’être relevée.
Elle haussa les sourcils. Devenait-elle sadique ?
La présence des hommes ne lui était décidément pas bénéfique. Elle reprit cependant :

« J’aimerai faire de plus amples connaissances avec toi. Tu es … Différente des autres. Est-ce parce que tu es Voyageuse ? »

Le tutoiement s’était imposé, naturel. Oui, elle avait vraiment envie de la connaître … Elle sentait que cette rencontre ne pouvait lui être que positive.

( Un peu trop court, et beaucoup de temps à la rédiger, je suis désolée… À toi de finir, finalement !

________________



Merci à Alizée !!

°°°°°°°°°°
C'est l'Histoire, pas celui qui la raconte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bound-by-the-magic.forums-actifs.com
Derlya
Modo complètement géniale


Messages: 86
Date d'inscription: 04/07/2010

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Description rapide:
Relations :

MessageSujet: Re: Petite bulle de bonheur? [PV]   Ven 23 Juil - 20:52

Comme elle l’avait escompté, Ana sut saisir sa chance. Avant même qu’elle n’ait eut à esquiver une quelconque attaque de la part de leur adversaire, une branche vint l’entraver. Inutile de faire preuve de beaucoup de réflexion pour savoir ce qui attendait le malheureux… Constatant qu’elle n’avait plus rien à craindre de l’homme, elle s’en désintéressa, offrant un sourire de gratitude à la jeune fille. Si Derlya était souriante et avenante ce n’était pas systématiquement synonyme d’une bonté sans borne. Comme dans le cas présent la jeune femme savait alors être terre à terre, acceptant l’évidence sans éprouver le moindre sentiment négatif. Présentement il avait fallu éliminer une menace, c’était chose faite. C’était cette étrange façon d’appréhender le monde qui déstabilisait parfois les gens qui la connaissaient, et empêchait les inconnus de prévoir ses futures actions. Elle avait constatait cet état de fait lorsqu’elle avait apprit à se battre. Son maître avait alors souligné qu’avec son sourire et son absence de haine ou de colère, il était parfois difficile de savoir ce qu’elle avait derrière la tête. Donc de déterminer quand et comment elle allait porter son attaque. C’était une conséquence de la distorsion de son esprit qu’elle avait mit avec joie au service d’Iléa, incarnant un garde du corps insoupçonné.

-Je t’en pries…

Son sourire était doux, elle avait visiblement ignoré avec superbe le coté cynique de sa remarque. Et elle n’avait pas pour autant appuyé ses propos. Bien que sa vision du monde ait pas mal souffert de ses vertes années, il n’en restait pas moins vrai qu’elle ne tuerait jamais pour le plaisir. Elle aurait tout autant préféré que ces hommes fuient et changent d’avis plutôt qu’ils ne les attaquent. Cela avait provoqué une perte de vies et de temps inutile… La voyageuse nettoya calmement sa dague dans l’herbe qui se trouvait à ses pieds, sachant prendre soin de ses outils elle n’avait pas envie que son arme rouille ou ne tache sa tenue, avant de la rengainer.

-Volontiers jeune fille… Nous pourrions commencer par nos noms, tu connais déjà le mien.

Elle ponctua sa phrase d’un nouveau sourire, atténuant ses propos. Dis d’une autre façon ils auraient pu paraître agressif, à la limite de l’accusation. Mais il avait émanait plus de douceur et de bon sens que de colère de ses quelques mots. Une part de sa capacité à apaiser son entourage devait plus ou moins se glisser dans ses propos, à moins qu’il ne soit plus dans sa nature d’être ainsi. A son niveau Ana ne pouvait pas encore vraiment le déterminer… Derlya se détourna de la jeune fille pour aller récupérer les aiguilles qu’elle avait utilisé lors de son combat. Elles aussi furent soigneusement nettoyées avant de rejoindre leurs sœurs autour de ses poignets.

-Je suis une voyageuse, certes, mais je ne sais pas en quoi je suis différente des autres. Je ne connais pas les « autres » que tu as pu croiser… Ces malandrins mis à part bien entendu.

Son sourire était un peu teinté de malice. Elle était différente des autres… Vaste certitude. Les membres de la guilde de l’Amertume s’en étaient rapidement rendu compte lorsqu’ils avaient été témoins de son retour à la vie. Son esprit ne concevait pas le monde comme la majorité des gens qui le parcourait, il avait été irrémédiablement altéré par sa malheureuse expérience avec sa mère. De cela, la jeune femme en était consciente… Combien de fois ses sourires s’étaient-ils heurtés aux coups et aux rictus sans jamais bouger d’un iota alors que même les plus patients de ses compagnons finissaient eux aussi par arborer le même visage haineux ?

-Peut-être suis-je un peu plus ouverte d’esprit que ceux qui ne parviennent même pas à concevoir que les autres membres de clan puissent juste traverser leur territoire…

Elle n’allait certainement pas affirmer qu’elle était un peu « dérangée » à voix haute… La voyageuse se rapprocha d’Ana. Elle avait autant envie qu’elle d’en apprendre plus sur la jeune fille. Elle ne doutait pas que cette rencontre fortuite allait se révéler enrichissante…

(tu veux qu’on continue ou on part de la base qu’on règle juste les « détails » via mp ?)

________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nelberaid.forumpro.fr/
 

Petite bulle de bonheur? [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ♥ « Cendre de lune, petite bulle d'écume. » ▬ {Liens de Sasha}
» La Bulle de Rhum [ Transport aérien ]
» La bulle du Pape Innocent XII se rapportant à Brasparts
» 8) Expérience et Bonheur
» Eveil au bonheur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bound By The Magic ::  :: -