Bound By The Magic

Imaginez un monde. Où les limites n'existent plus, repoussées par la magie. Imaginez quatre Clans. Le Clan du feu, le Clan de l'air, le Clan de l'eau et le Clan de la terre. Imaginez. Puis Écrivez.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Bonjour à tous ! L'event a enfin été précisé et défini, rendez-vous donc ICI , si vous ne voulez pas perdre pied. Mettez vous au courant régulièrement, des rôles seront distribués petit à petit que l'event avance!

Partagez | 
 

 Songe obscur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iléa
Admin ( fantastique )


Messages : 155
Date d'inscription : 16/05/2010
Localisation : Peut-être que la carte te le dira... ( on a tous le droit de rêver!)

Feuille de personnage
Âge: 20
Description rapide:
Relations :

MessageSujet: Songe obscur   Lun 19 Juil - 12:37

Hum, voici une autre nouvelle, assez étrange, que j'ai écrit l'autre jour.
J'étais allée à un concert, ( mon premier concert d'ailleurs, car j'étais avec mes sœurs, sinon ma mère n'aurait pas accepté que j'y aille ^^' ) composé des groupes Elephanz ( groupe originaire de la région où je suis. Il n'est PAS allemand, pour votre information ^^), Tunng, ( autre groupe de rock, anglais, un peu folklorique et très sympathique) et, enfin Izia.
Izia est la fille d'un chanteur de variété, et qui, à 19 ans, possède une voix incroyable. Elle n'a pas arrêté de crier pendant tout le concert, c'était génial, et à la fin, elle en avait encore ( de la voix ). Bref. Alors que les deux autres groupes nous ont légèrement fait bouger, elle a réussi du haut de ses dix-neuf ans à nous secouer. Et vraiment secouer. Enfin bref. Elle a mis une ambiance superbe, et toute le foule se pressait contre les barrières ( j'étais contre les barrières, encore une heure et je devenais citron ).
Cette fille a une personnalité peu commune, rien qu'à l'entendre parler, on s'en rend compte.
À la fin du concert, elle nous a chanté une chanson, assez douce, tellement belle... Après les cris, c'était comme... Comme l'eau que l'on avale après une grande randonnée. Exactement cela. C'était si agréable, si magnifique... Enfin !
Tout cela pour dire qu'elle m'a vraiment marqué, et que j'ai ensuite écrit une nouvelle sur ce conert.
La nouvelle est un peu partie un peu en vrac, vous verrez, et je vous rassure, Izia est complètement saine d'esprit, contrairement à ce que vous pourrez lire. Dites- vous donc que j'ai juste emprunté son nom =)
Autre précision : Izia n'a pas les yeux verts, enfin je crois, je l'ai inventé.




Songe obscur


Elle avance lentement dans l’immense salle vide. Seule la brume emplit l’atmosphère mystérieuse et joue avec les couleurs tamisées, flouant les contours de la pièce.
Elle aperçoit enfin, au fond, une scène. Gigantesque, noire, elle se dresse telle une menace qui l’impressionne. Elle tente de marcher plus vite. Toujours plus vite. Mais la scène, à chacun de ses pas, semble s’éloigner !
Elle hurle. Elle a peur. Ce n’est pas normal.
Cette brume, cette scène qui disparaît, ce vide… Elle a tout d’un coup très peur.
Elle se passe la main sur le visage, comme pour se rassurer, ferme les yeux…

Une lumière brillante la force à les rouvrir. Elle est figée de stupeur. Les portes de la salle vomissent des flots de personnes qui se déversent à toute vitesse sur le parquet et s’agglutinent devant la scène. Emportée par le courant, Elle est jetée violemment contre les barrières d’acier. Ca cogne, ça parle, ça bouge. Au milieu de ce fracas, Elle demeure toujours immobile. Rêverait- Elle?
Non. C’est la réalité.

À présent, Elle n’a plus peur du vide, de l’inconnu. Ellea peur d’eux, de cette foule sans âme qui s’agite.
Qui veut faire mal, qui a soif.
La Foule attend son maître. La Foule attend sa star. La Foule s’impatiente.

Soudain, le noir. Ellene distingue plus les autres ; les ténèbres règnent.
Le suspens. La Foule retient son souffle et le silence s’impose.
Plus un bruit. Les minutes défilent sans que rien ne bouge. La chaleur colle à la peau et bâillonne les bouches. La Foule est pétrifiée. Puis…Une lumière. Une autre. Toutes clignotent à une vitesse ahurissante, comme un signal d’alerte que personne ne perçoit…

Un accord, puissant, vibre soudain dans l’air. Acclamation. Cris.
Une voix.

« Hello, babies, how are you today? Fine ? Nice ! What are you saying ? Oh ! You want me ? You want me ? All right. You have me ! »

Devant les yeux avides, la chanteuse apparaît. Une flamme d’énergie, un félin qui se déhanche et caresse le micro.
Izia glisse sur le sol de ses talons hauts et se ramasse ; elle saute, se coule jusqu’ à la terre. Silence. Elle semble inanimée. Elle arque enfin le buste, rejette la tête en arrière et se place face au public.
Ses yeux émeraude transpercent chaque personne, sans aucune retenue. Presque… Curieux.

Elle ne comprend pas. Izia, c’est Elle. Sa copie parfaite. Car elle le même corps, la même crinière, la même voix. Mais comment tout cela est-il possible ? Les doubles ne peuvent pas exister … Cet étrange rêve – car c’est sûrement un rêve - vire au cauchemar tandis qu’un pressentiment la saisit.
Izia est Elle. Ou plutôt, Izia est la partie sombre d’elle-même. Izia est une meurtrière. Izia ne doit pas la voir.
Elle essaye de se dissimuler derrière deux jeunes hommes immenses.
Cependant Izia reprend déjà de sa voix affirmée et les mots déforment leurs deux bouches simultanément:

« This night, babies, you are having a big concert. Like you’ve never seen. This night, you will have very hot. This night, babies, is a special night. The Izia’s night. So, come on babies, and sing with me for the Izia’s night ! »

Ses paroles sont noyées par un tumulte agité… La Foule est contente.

C’est alors qu’elle se met à chanter. Ce n’est plus une voix, mais un cri, un grincement semblable à celui que produit la craie de l’écolier sur le tableau noir ; un appel à la vie qui se module et résonne sans fin, un écho de haine, de terreur, un reflet d’humanité et de dureté dans ce monde de brutes. Elle jette sa chevelure avec sauvagerie, se meut sur le sol d’une démarche de fauve, gracieuse, en direction du guitariste. Il gratte une dernière corde, les notes se suspendent… Elle court et lui tombe dans les bras.

La Foule acclame, elle veut toujours plus, n’est jamais satisfaite. La soirée se déroule, et Izia mène la Foule, la dirige, de quelques mots ; des vagues d’humains se brisent contre les barrières, frustrées de ne pouvoir toucher leur idole, rugissent et l’ovationnent. Ils sont tous sous son emprise, désormais ; elle les manipule avec aisance ; ils feraient tout pour elle.
Elle a dix-neuf ans. Ils mourraient pour elle.

Mais une jeune fille reste toujours droite et fière, drapée d’effroi. Elle. Elle qui veut fuir loin d’ici, loin de son double, loin d’elle-même, loin de ce cauchemar, de cet émoi qui l’emprisonne. Elle a si peur…

Enfin. Izia offre une dernière chanson à son public.
Cette chanson, elle est différente des autres. Elle est douce. C’est un murmure qui se fraie jusqu’à Elle et se répand dans ses veines, poison malsain. Un soupçon de mélancolie, une pincée de blues, de l’anglais. Tout y est. La mixture s’insinue au plus profond de son être. Après tout, ce rêve n’est peut-être pas si terrifiant qu’il le paraissait. Et Izia, quelqu’un qui lui ressemblerait.
Ses membres se ramollissent sous l’effet de cette berceuse ; Elle clot paresseusement les paupières et s’abandonne définitivement. Les ténèbres fondent sur Elle Tout disparaît.

***

Elle émerge des bras de Morphée au son agaçant de son réveil – mais quand se taira-t-il donc ?
Les derniers lambeaux de rêve s’échappent de son esprit. Une vague terreur subsiste encore, mais ce n’est pas important. Elle a déjà oublié.
Car aujourd’hui est son anniversaire. On n’a pas vingt ans tous les jours.
Elle se dirige vers la salle de bain, sourit à son reflet. Fronce les sourcils. La glace est encore humide, comme si quelqu’un avait prit son bain… Or, elle vit seule dans ce petit appartement du VIII arrondissement.
Elle décide de ne pas s’inquiéter, et entreprend de se déshabiller. Les vêtements choissent sur le carrelage.
Une nouvelle fois, Elle s’observe dans le miroir. Nue, Elle est encore plus belle que vêtue. Sa peau blanche, semblable à la soie, est dénuée de taches ; ses seins sont ronds, fermes, sa taille fine… Sa longue chevelure châtain paraît rousse sous la lumière crûe et se déverse jusqu’ à ses hanches. Satisfaite, Elle entre dans la douche et ferme la porte transparente.
Une alarme résonne dans sa tête, lui enjoint de regarder devant Elle. Elle s’exécute. Crie. Hurle. S’époumone.
Ses yeux la dévisagent !

Un rayon de soleil illumine brusquement la salle, reflétant quelque chose de brillant – du métal ?
Et puis, plus rien. Le calme retombe. Pas même un bruit.

***

Commissariat du huitième arrondissement de Paris, France. 12h23.

Les portes claquent, cause d’un courant d’air crée par les fenêtres grandes ouvertes.
« Vous pourriez pas fermer ces fichues fenêtres ? On dirait que les portes vont sortir de leurs gonds…» grommelle une vieille policière. Voilà plus de deux heures qu’elle travaille sur un dossier qu’on lui a confié ce matin. Mais elle a beau chercher, aucune issue ne le vient en tête ; il n’y a aucune preuve que ce soit un assassinat. Pourtant, elle, petit policière, en est certaine, c’est une sorte d’instinc qui l’a toujours guidé à travers ses enquêtes. La réponse est sous son nez !
Elle regarde d’un air mauvais les autes qui discutent tranquillement en buvant leur café. Un goûter ! À midi, dans un commissariat ! On aura tout vu !
Un de ses collègues se moque gentiment d’elle, renforçant son irritation.
« Oh, bouclez-là un peu !» crie-t-elle. « Je travaille sur un cas particulièrement important et étrange, alors laissez-moi bosser en paix ! »
Une jeune fille s’assit sur son bureau. C’est une nouvelle, arrivée la veille, et qui lui apparaît comme plutôt sympathique. Elle semble s’intéresser à son travail – enfin une qui ne la prend pas pour le guignol de service !

« Miranda, parle-moi un peu de cette affaire, veux-tu ?
-Eh bien… C’est un cas très étrange, vraiment très étrange, tu sais. Une fille a été retrouvée morte avant-hier dans sa douche. Poignardée. Elle venait juste d’avoir vingt ans, la pauvre gamine. Aizi, qu’elle s’appelait. Mais ce qu’on comprend pas, c’est que l’appartement était fermé à clé. Elle n’était pas du genre à se suicider, oh que non ! Tous ses proches nous l’ont confirmé. Il faut donc chercher. Mais où ? »

L’autre femme se masse les tempes, puis demande :
« La fenêtre était-elle ouverte ? L’assassin aurait pu s’échapper par là. Enfin, s’il était doué d’un peu d’acrobatie. Quand même, du sixième étage…
-Oui, je crois que oui. Mais… »

Le visage de la policière se plisse. Dans ses yeux, l’incompréhension.

« Comment tu sais, qu’elle habitait au sixième? Je n’ai jamais dit quoi que ce soit à ce sujet ! Je viens d’avoir le dossier ce matin ! Personne n’est au courant ! Je… »

L’autre émet un petit ricanement sans joie. Saisissant un énorme volume, elle l’assomme silencieusement et presse ensuite un point de son cou. Avant que quiconque ait pu se retourner, elle braille :
« Mon Dieu, Miranda s’est évanouie ! Il faut tout de suite appeler les secours ! »
L’assemblée se trémousse, mal à l’aise, puis un petit homme chauve sort un portable de sa poche.
L’agitation est à son comble, et personne ne la voit s’éclipser à pas de loups dans la rue.

Elle extrait une clé de sa poche, ouvre la portière d’une Cadillac rouge et introduit la clé dans le contact.
Tout en roulant, elle se contemple dans le rétroviseur. Elle ne peut s’empêcher d’admirer, une fois de plus, ses beaux yeux émeraude qui brillent d’un éclat inquiétant...


________________



Merci à Alizée !!

°°°°°°°°°°
C'est l'Histoire, pas celui qui la raconte.


Dernière édition par Iléa le Dim 5 Sep - 16:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bound-by-the-magic.forums-actifs.com
Alex
Modo complètement géniale


Messages : 68
Date d'inscription : 21/06/2010
Age : 20
Localisation : Lyon; Bron

Feuille de personnage
Âge: 22 ans
Description rapide:
Relations :

MessageSujet: Re: Songe obscur   Lun 19 Juil - 20:46

=) C'est super !!! Tu écris vraiment bien ! Moi je dis bravo ! Bravoo pour ton premier concert ! Bientôt tu écriras une nouvelle sur notre rencontre x) (je déconne [enfin qu'a moitié ^^])

________________


-------------------------------------------------------
Rien ne peux me battre. Rien ne peux me détruire. Je suis le meilleur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unites-by-the-fate.forumactif.com/
Sacha



Messages : 8
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Songe obscur   Mar 20 Juil - 12:18

C'est... Inquietant... WAhou !! oO J'adore ! C'est... Wahou ! Je n'ai pas de mot pour décrire ça ! C'est... FANTASTIQUE ! Impressionnant ! Tres beau ! Tu as un don !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose



Messages : 14
Date d'inscription : 26/06/2010

MessageSujet: Re: Songe obscur   Mar 20 Juil - 14:27

Bon je suis la seule à répondre là ?? x) Encore une fois c'est super !! (y) Bravo !! Magnfique !
ps: J'A-DO-RE la chanson ! Je viens de découvrir grace à toi une chanteuse que j'aime beaucoup !! x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iléa
Admin ( fantastique )


Messages : 155
Date d'inscription : 16/05/2010
Localisation : Peut-être que la carte te le dira... ( on a tous le droit de rêver!)

Feuille de personnage
Âge: 20
Description rapide:
Relations :

MessageSujet: Re: Songe obscur   Jeu 22 Juil - 19:35

Merci beaucoup à toutes les deux c'est vraiment très gentil !!! I love you

^^ Il faut dire que j'étais vraiment très inspirée ! =)
Ah ! et Alex : maybe, maybe Wink

________________



Merci à Alizée !!

°°°°°°°°°°
C'est l'Histoire, pas celui qui la raconte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bound-by-the-magic.forums-actifs.com
Alex
Modo complètement géniale


Messages : 68
Date d'inscription : 21/06/2010
Age : 20
Localisation : Lyon; Bron

Feuille de personnage
Âge: 22 ans
Description rapide:
Relations :

MessageSujet: Re: Songe obscur   Ven 23 Juil - 13:48

We can dream sometimes

________________


-------------------------------------------------------
Rien ne peux me battre. Rien ne peux me détruire. Je suis le meilleur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unites-by-the-fate.forumactif.com/
Derlya
Modo complètement géniale


Messages : 86
Date d'inscription : 04/07/2010

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Description rapide:
Relations :

MessageSujet: Re: Songe obscur   Ven 23 Juil - 20:56

cheers

J'aime ^^

(faudra que je vous file une des miennes quand même ^^)

________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nelberaid.forumpro.fr/
Iléa
Admin ( fantastique )


Messages : 155
Date d'inscription : 16/05/2010
Localisation : Peut-être que la carte te le dira... ( on a tous le droit de rêver!)

Feuille de personnage
Âge: 20
Description rapide:
Relations :

MessageSujet: Re: Songe obscur   Ven 23 Juil - 22:51

Merci !!
Bien sûr, qu'il faut que tu les remette ici, tes nouvelles !! Je les attends avec impatience, et encourage les autres à faire de même Wink

________________



Merci à Alizée !!

°°°°°°°°°°
C'est l'Histoire, pas celui qui la raconte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bound-by-the-magic.forums-actifs.com
Derlya
Modo complètement géniale


Messages : 86
Date d'inscription : 04/07/2010

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Description rapide:
Relations :

MessageSujet: Re: Songe obscur   Ven 23 Juil - 22:57

je te prends au mot ^^

________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nelberaid.forumpro.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Songe obscur   Aujourd'hui à 19:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Songe obscur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Songe Réel [PV Heather]
» Rosgann l'Obscur
» Songe d'une Nudité...
» Et si Obi-Wan était passé du Côté Obscur ?
» Songe lunaire.[libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bound By The Magic :: Introduction :: Le marché aux paroles :: Écriture hors RP :: Romans, Nouvelles et Poèmes-
Sauter vers: